Warning: Trying to access array offset on value of type null in /home/clients/d421b0f8da1b2b46f48935c90340849d/sites/adresse-fan-club.fr/wp-content/themes/blossom-fashion/inc/typography.php on line 313

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /home/clients/d421b0f8da1b2b46f48935c90340849d/sites/adresse-fan-club.fr/wp-content/themes/blossom-fashion/inc/typography.php on line 314
Comment photographier les feux d'artifice comme un pro - Adresse Fan Club
High Tech

Comment photographier les feux d’artifice comme un pro

La nuit du feu de joie est un véritable régal pour les photographes : des heures de feux d’artifice brillants qui constituent un contenu fantastique, entrecoupées d’images touchantes de familles et d’amis profitant du spectacle. Comme pour toutes les grandes photos, il faut savoir comment réussir ses clichés. Nous avons composé un guide rapide et facile qui vous aidera à capturer ces moments épiques et à améliorer vos compétences en photographie de nuit.

Le strict nécessaire

Comme pour toute séance photo bien menée, prenez le temps de visualiser l’événement et d’évaluer le matériel dont vous aurez besoin. Les prises de vue nocturnes nécessitent une longue exposition et des vitesses d’obturation lentes, donc moins il y a de mouvements, mieux c’est. Nous vous recommandons d’utiliser un trépied et un câble de déclenchement électronique pour assurer une meilleure stabilité lors de la prise de photos ou de vidéos ; pour plus de solidité, assurez-vous que la colonne centrale du trépied est aussi basse que possible. Vous n’aurez pas non plus besoin de flash, passez en mode manuel et expérimentez différents réglages ISO et d’obturateur jusqu’à ce que vous ayez trouvé votre bonheur.

L’emplacement est essentiel

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement. La planification est importante, il faut donc s’y prendre à l’avance pour trouver une position stable et dégagée de tout obstacle. Par exemple, si vous photographiez un feu d’artifice dans un environnement urbain, vous devrez tenir compte de la pollution lumineuse et de la foule, qui sont toutes deux capables de gâcher une belle photo. Pensez à la profondeur de la prise de vue : allez-vous vous concentrer uniquement sur les explosions ou essayez-vous de capturer la scène dans son intégralité ? Il n’y a pas de mal à jeter un coup d’œil à l’endroit où le feu d’artifice est installé ; vous pouvez même demander à certains organisateurs des conseils sur le meilleur point de vue (sans oublier de vous renseigner sur les endroits où le public n’est pas autorisé à entrer).

Cadrer la prise de vue

Maintenant que vous avez trouvé un endroit idéal, l’étape suivante consiste à trouver le bon cadrage. Cette tâche est assez délicate avant le début du spectacle, surtout si c’est votre première tentative de photographier un feu d’artifice. Nous recommandons un cadrage vertical pour les gros plans, car ils suivent (et complètent) la trajectoire du feu d’artifice. Le cadrage horizontal est idéal pour les photos plus larges ou lorsque vous essayez de capturer une grande partie de l’événement en une seule fois. Ne vous laissez pas trop distraire par le spectacle coloré ; n’oubliez pas de vous concentrer sur les zones que vous photographiez dans le viseur !

Faites la différence entre les Bangs et les Booms

Les feux d’artifice sont des choses délicates : certains fendent l’air comme un missile, pour s’éteindre dans un petit “pouf” fumeux, tandis que d’autres ne sont absolument pas spectaculaires jusqu’à ce qu’ils illuminent soudainement le ciel comme un second soleil. Comme pour notre point sur la recherche du bon endroit, il est très avantageux de connaître les feux d’artifice. Les plus gros et les meilleurs sont généralement réservés pour la fin, mais n’hésitez pas à demander aux organisateurs un minutage approximatif si vous voulez que vos photos comptent (par exemple, pour ceux qui prennent des photos sur pellicule).

Trouvez votre longueur focale

En déterminant à l’avance ce que vous voulez photographier, vous économiserez beaucoup de temps et d’énergie. Différentes prises de vue nécessitent différentes longueurs focales – une façon élégante de dire “plus c’est loin, plus il faut zoomer”. Un plan rapproché et serré nécessitera une longueur focale bien plus grande qu’un plan général de la même scène, ce qui signifie que vous devrez continuellement changer d’objectif et ajuster la position de l’appareil photo tout au long du tournage. Nous vous recommandons d’opter pour un zoom de bonne qualité afin d’obtenir le meilleur des deux mondes sans perturber la prise de vue.

Obturateur, ouverture et ISO

Les réglages automatiques sont le fléau des photos de nuit professionnelles. Nous recommandons toujours de passer en mode manuel, car il offre un meilleur contrôle et permet de mieux expérimenter vos prises de vue. Assurez-vous que vos réglages ISO sont bas (environ 100 est optimal) et que la vitesse d’obturation est lente pour attirer le plus de lumière possible. Si vous vous sentez d’humeur aventureuse, vous pouvez essayer de passer en mode ” bulbe “, qui maintient l’obturateur ouvert tant que votre doigt est sur le bouton – cette technique fonctionne également avec le déclencheur à distance et donne des résultats fantastiques. Pour ce qui est de l’éclairage, ne vous laissez pas tenter par l’utilisation du flash, car il ne fera qu’accentuer la fumée ou les objets gênants.

Post-production

Curieusement, la retouche des photos de feux d’artifice est relativement facile, à condition que vous ayez suivi nos conseils jusqu’à présent. Des réglages ISO bas permettront d’obtenir des contrastes plus profonds entre le ciel nocturne et les explosions vibrantes, ce qui facilitera le réglage du contraste et de la saturation. Vous pouvez même essayer un peu de magie photographique en superposant et en mélangeant plusieurs photos pour créer un spectacle encore plus grand.